Mercure-Hg

Mercure – mesure et contrôle

BREF Incinération | Réglementation européenne

Conformément au nouveau document BREF de l’UE sur l’incinération des déchets, les cimenteries européennes doivent appliquer l’obligation de surveiller en continu et de réduire les émissions de mercure. Pour ce faire, elles devront recourir à des technologies permettant de mesurer le mercure dans le gaz brut et d’optimiser l’utilisation des absorbants (réactifs).

En décembre 2019, le nouveau document BREF (Best Available Technology Reference) pour l’incinération des déchets a été publié par l’UE. Un élément important des conclusions sur les meilleures technologies disponibles (MTD) est la nécessité d’une surveillance continue des émissions de mercure (Hg). Les conclusions sur les MTD mentionnent des niveaux d’émission annuels (NEA) en moyenne journalière, avec des concentrations de Hg comprises entre 520μg/Nm3. Les pays membres de l’UE sont désormais tenus de mettre en œuvre les conclusions sur les MTD dans leur réglementation nationale d’ici décembre 2023.

Normalement, les fours à ciment doivent satisfaire aux exigences applicables aux grandes installations de combustion. Cependant, de nombreux fours à ciment brûlent des déchets en remplacement de combustibles standard et doivent donc respecter les exigences relatives à l’incinération des déchets. Comme les déchets sont un mélange inconnu de matériaux non homogènes, il est difficile d’anticiper les pics d’émissions de mercure, contrairement à la combustion du charbon. Si l’installation comporte un seul analyseur en continu de mercure à la cheminée, il est déjà trop tard pour effectuer une régulation du processus lorsqu’un pic est détecté. Dans ce cas, le dispositif complet de dépollution des gaz de combustion est déjà contaminé et il peut s’écouler beaucoup de temps avant que la concentration de Hg dans la cheminée n’atteigne un niveau normal.

Une série de technologies est disponible permettant de réduire les émissions de Hg

Les phases de saturation du traitement de fumées pourraient être supprimées ou au moins minimisées par l’utilisation d’une régulation du débit d’injection de produit adsorbant basée sur une mesure de Mercure en continu en amont pour permettre une meilleure réactivité et une adaptation en temps réel aux conditions du process. Par le biais de ses différentes technologies et gammes de produits, ENVEA propose une solution globale pour l’incinération et la co-incinération des déchets afin de limiter les émissions de mercure.

Comme le montre la figure 1, cette solution globale fait appel à quatre instruments de mesure:

  • Mesure du Mercure en continu en Amont des traitements de fumée avec un analyseur de Hg spécifique et adapté aux conditions de process. Il permet
    une très grande réactivité sur une très large gamme de mesure.
  • Suivi en continu des débits d’injection de produit traitant et contrôle des quantités injectées en temps réel avec le débitmètre pour solides SolidFlow 2.0
  • Mesure du Mercure en continu dans les rejets atmosphériques avec un analyseur de mercure certifié QAL1 selon l’EN 15267-3 (SM-4). Installé en cheminée, il mesure en continu de faibles concentrations de mercure
  • Optimisation des injections via l’utilisation de la puissance de calcul du logiciel d’acquisition, traitement et reporting de données WEX. Il permet de connecter toutes ces solutions de mesure (optionnellement avec l’automate usine) et inclut Moyennes en cours de calcul / Tendances / Moyennes prédictives / Contrôle automatique d’étalonnage (QAL 3) / gestion des rapports réglementaires, etc.

Ces 4 points clés permettent une réelle optimisation du process et génèrent ainsi une très grande sécurité pour le contrôle des rejets atmosphériques ainsi que de très fortes optimisations environmentales et économiques en limitant la quantité de produit traitant utilisé.

[…]

Lire l’article complet ici [en anglais]

Cet article a été publié pour la première fois en mai 2020 par ENVEA Allemagne dans la revue International Cement Review’s